Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 19:32

À Noël, tous les jouets n’étaient pas à la fête en Seine-Maritime. Les figurines de Mickey, Tintin etAstérix ne seront plus fabriquées dans le département. À Neufchâtel-en-Bray, l’une des entreprises qui faisait la fierté de la capitale du fromage de cœur, fermera définitivement ses portes le 31 décembre 2014.
L’entreprise Leblon Delienne comptait une vingtaine de salariés, qui fabriquaient ces figurines de bandes dessinées.

"Nous avions le label Entreprise du patrimoine vivant. Cette décision du tribunal de commerce de Dieppe est ahurissante. Nous sommes tous sous le choc », témoigne le dirigeant de la société, Laurent Buob, sur Normandie-actu."

Le tribunal de commerce de Dieppe a en effet rejeté l’unique offre de reprise, celle de la sociétéArtoyz. L’entreprise Leblon Delienne était placée en liquidation judiciaire depuis plusieurs semaines, avec une poursuite d’activités jusqu’au 19 décembre 2014. « La décision de fermeture est tombée le 23 décembre 2014, dans la soirée », se désole Laurent Buob qui avait repris la société en 2007.

« C’est un savoir-faire qui disparaît en Normandie et part vers le Chine »

Leblon Delienne était pionnière dans son domaine. Elle tient son nom de celui qui a eu l’idée de créer des statuettes à l’effigie des personnages de bandes dessinées et de dessins animés. Le personnage de Tintin était notamment l’une des spécialités de l’atelier du Pays de Bray, un contrat avait été signé en 1983 avec les ayant-droits d’Hergé, le créateur de Tintin. Astérix, Disney, Playmobil, Bécassine, Les Schtroumpf, Monsieur Madame, l’univers des figurines de bois, puis de résine, était large.
« C’est un savoir-faire qui disparaît en Normandie et part vers le Chine. Nous étions l’une des dernières entreprises à résister en Europe. Et ce sont 25 emplois équivalent temps plein qui sont perdus », insiste Laurent Buob. L’idée de créer une Société coopérative et participative (Scop) est aujourd’hui à l’étude.

 

Leblon Delienne ferme ses portes

L'histoire de Leblon Delienne

 

La genèse:

Un artiste sculpteur qui a un talent unique, celui de donner vie à des personnages de bandes dessinées, invente un nouveau métier et crée la société Leblon-Delienne, spécialiste de la statuette de bande dessinée en édition limitée en s’entourant d’une équipe de compagnons.

 

Quelques dates clés:

1983 : Signature du premier contrat de licence avec les ayants-droit d’Hergé pour une collection de marionnettes en bois


1987 : Création des premières statuettes en résine « Tintin fait du yoga » qui bouleverse les passionnés de bande dessinée

 

Lebon-Delienne se révèle pionnier dans la création de statuettes de personnages de BD et s’impose progressivement comme la référence en termes de statuettes de personnages de BD ‘franco-belges’ au style ‘ligne claire’. Représentation en séries limitées des héros de notre enfance inspirés de personnages issus dela BD ou du dessin animé, les statuettes sous licence signées Leblon-Delienne sont reconnues comme la référence dans l’univers dela BD franco-belge avec plus de 500 créations.

Fort de sa position de leader en Europe, Leblon-Delienne élargit aujourd’hui son champ de licences à de nouveaux univers : Les mangas avec les licences mythiques Dragon Ball et Dragon Ball Z, Playmobil (précurseur des art toys ou design toys) et les animations anglo-saxonnes avec la licence Power Puff Girls.

 

2002 :
-Déclinaison naturelle du style Leblon-Delienne aux objets de décoration sous licence comme Barbapapa : en faisant vivre des personnages à travers des pièces pertinentes, fonctionnelles, LD génère des émotions rares qui magnifient les objets du quotidien;

-Création des premières pièces de mobilier (ligne B.A-BA). Les pièces tout en rondeur inspirées de notre imaginaire d’enfant traduisent l’esprit de la gamme « Interior Design » Leblon-Delienne comprenant tables, poufs, sièges, paravents,…

2007 : Nouvelle étape de croissance: reprise de l’entreprise par l’actuel dirigeant, Laurent Buob, ingénieur et homme d’affaire passionné de design, de meubles et de bandes dessinées.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pizza
commenter cet article

commentaires

calibra71 28/12/2014 12:54

la prochaine ca va être a nôtre tour d être délocalisé vers la CHINE , on aura plus le choix , il n y aura plus rien chez nous , scandaleux ces politiciens de merde